Comment changer de secteur ou de spécialisation ?

16 juillet 2020

Cela fait des années que vous exercez votre métier avec succès. Après des débuts un peu incertains, comme la plupart des freelances, vous avez su vous établir dans votre spécialité et vous êtes devenu un expert dans votre domaine. Pourtant, depuis quelque temps, l’envie de faire autre chose vous titille… Changer de spécialisation ou même carrément de métier lorsqu’on est un indépendant, bonne ou mauvaise idée ? Comment ne pas faire fausse route lors de ce virage professionnel ?

Identifier son désir de changement

Tout d’abord, il est crucial de parvenir à cerner son envie de se tourner vers un autre secteur. Il peut y avoir plusieurs raisons à cela :

La nécessité

Probablement un des meilleurs motifs pour entamer un virage professionnel. En effet, l’évolution très rapide des métiers du web impose d’être constamment à jour au sujet des dernières tendances et méthodologies de travail. Si vous surveillez avec attention les fluctuations du marché du travail dans votre domaine, peut-être avez-vous remarqué que votre activité ne répond pas/plus suffisamment à la demande des clients. Dans ce cas, effectivement, il peut être bon d’envisager de changer de spécialisation ou même de secteur afin de retrouver une clientèle en bon nombre et un chiffre d’affaires satisfaisant. 

L’ennui

Quand on exerce son activité depuis des années dans le même domaine, il peut arriver qu’un certain sentiment de lassitude s’installe. Avant de décider de tout plaquer pour commencer un nouveau travail, commencez par vous pencher vers un moyen de rompre votre routine professionnelle. Peut-être avez-vous besoin de vous challenger en recherchant de nouveaux clients ? Se spécialiser dans un autre domaine peut aussi, le cas échéant, être une bonne manière de remettre un peu de piment dans sa vie de freelance.

La curiosité

Les freelances, il faut bien le dire, se caractérisent souvent par leur ouverture d’esprit et leur tempérament engagé. Lorsqu’on est constamment à l’écoute de nouvelles opportunités, il peut arriver que l’on soit attiré par un secteur innovant. C’est une très bonne idée de stimuler son activité d’indépendant en essayant de nouvelles choses, si tant est que l’on ne s’éparpille pas dans tous les sens.

Se former

Vous êtes décidé à passer de développeur front-end à développeur back-end, de chef de projet à consultant ou de rédacteur SEO à blogueur ? Pour concrétiser votre projet, il vous faudra vous donner les moyens. Lorsqu’on est un expert dans son domaine depuis un certain temps, il peut être déroutant d’avoir à repartir de 0. Dans l’idéal, mieux vaut donc trouver des passerelles entre votre ancien job et le nouveau afin de ne pas être totalement démuni.

 

Bien sûr, l’indispensable est de se former correctement. Comme vous le savez pertinemment, les clients recherchent des experts accomplis pour accomplir leurs missions. En tant que freelance qui a de la bouteille, vous avez l’avantage de connaître déjà les rouages du statut d’indépendant. Toutefois, il va désormais vous falloir connaître votre nouvelle spécialisation sur le bout des doigts. Si vous le pouvez, l’idéal reste de suivre une formation complète. Pour la financer, vous devrez puiser sur vos économies dans votre compte en banque professionnel ou demander une aide au financement d’un organisme. 

Miser sur une transition douce 

Il est primordial de calculer votre prise de risque avant de se lancer dans une entreprise comme celle-ci. Vous avez une solide réputation de freelance expert qu’il ne faudrait pas mettre en péril en se lançant dans une activité hasardeuse ou inadéquate à vos compétences. C’est pourquoi nous vous conseillons de ne pas changer et abandonner votre activité principale du jour au lendemain et, au contraire, d’établir une transition progressive. Bien sûr, il faut vous donner les moyens de réussir votre nouvelle activité et donc y consacrer du temps pour la voir grandir. Mais rappelez-vous que le succès de votre entreprise n’est pas garanti à 100% et dépend de nombreux facteurs. Conservez donc dans les premiers temps le filet de sécurité qu’est votre activité actuelle.

L’importance du réseau professionnel

Vous avez une force que n’ont pas les freelances débutant dans leur activité : votre réseau ! Prenons un exemple précis: vous êtes intégrateur web et vous souhaitez changer pour devenir infographiste. Une de vos cibles prioritaires ? Votre ancienne clientèle dont vous avez créé les sites web. Vous disposez d’un formidable carnet d’adresses à utiliser. Dans tous les cas, parlez beaucoup autour de vous, à vos clients comme à vos connaissances freelance et à votre entourage, de votre nouvelle spécialisation. Vous connaissez forcément la puissance non négligeable du bouche-à-oreille. Sachez faire reconnaître votre nouvelle spécialisation. 

Si vous avez un book ou un portfolio, alimentez-le le plus rapidement possible avec des créations de votre fait. Ne négligez pas non plus d’indiquer votre double casquette sur les plateformes de recrutement de freelances (comme Cojober par exemple). Votre polyvalence est un véritable atout qui peut séduire les clients.

Tags : , , , , , , , ,

Classés dans :

Laisser un commentaire