Comment devenir formateur freelance ?

2 juillet 2020

Vous avez toujours rêvé de devenir professeur ? Ce n’est pas nécessaire de passer le CAPES : vous pouvez très bien aussi devenir formateur en indépendant. Ce métier procure de nombreuses satisfactions et est en plein boom depuis quelques années. Il ouvre des perspectives très intéressantes à ceux qui sont des experts dans leur domaine et qui souhaitent se diversifier.

Pourquoi devenir formateur ?

Former des élèves est un travail très gratifiant et enrichissant. On dit souvent qu’il existe trois phases dans la vie d’un être humain : apprendre, se perfectionner puis transmettre. Il est vrai que la transmission fait partie intégrante de l’épanouissement personnel, ce qui explique pourquoi de nombreuses personnes souhaitent en faire leur métier. 

Devenir formateur vous permettra aussi d’approfondir les fondements de votre savoir. En effet, ce n’est pas parce que l’on est bon dans un domaine que l’on sait comment l’expliquer ! En vous efforçant de transmettre vos compétences, vous toucherez à l’essence même de votre métier.

Le métier de formateur freelance bénéficie d’une courbe de progression encourageante ces dernières années. Les formations les plus recherchées sont :

  • Les langues (notamment l’anglais bien sûr)
  • L’informatique (SEO, codage, développement…)
  • Le marketing et le webmarketing
  • La communication
  • Le commerce et la vente
  • La comptabilité et la finance
  • La sécurité et la qualité
  • Le développement personnel 

Il existe évidemment de nombreux autres domaines qui requièrent des besoins de formation. Dans un contexte de mutation professionnelle très présent dans notre société, de nombreuses personnes cherchent à se réorienter et nécessitent un apprentissage. Le métier de formateur est donc très porteur pour l’avenir. 

Quelles qualités sont nécessaires ?

Pour être un bon formateur, il faut absolument posséder deux grandes qualités : être un expert dans son domaine et être pédagogue. L’un ne va pas sans l’autre ! Il n’y a pas de secret, être bon dans son secteur d’activité s’acquiert naturellement après des années d’expérience. Un formateur doit être en veille constante pour connaître toutes les nouveautés dans son métier. Quant à la pédagogie, elle n’est pas présente naturellement chez chacun de nous et doit être cultivée. Cela passe par une grande qualité d’écoute, la faculté à décomposer des sujets compliqués en plusieurs étapes simples et l’enthousiasme. Un bon pédagogue aime transmettre son savoir et fait preuve de créativité, d’empathie et de sérieux vis-à-vis de ses élèves.

Comment se lancer en tant que formateur freelance ?

Comme on l’a vu précédemment, il est important d’avoir accumulé une solide expérience dans votre domaine d’activité avant de se lancer en tant que formateur. Cela vous permettra d’acquérir une légitimité indispensable dans ce secteur. 

Aucune formation n’est obligatoire pour enseigner, mais il est tout de même recommandé d’en suivre une. Ainsi, vous apprendrez les différentes méthodes pédagogiques et les mécanismes psychologiques de l’apprentissage. Vous saurez aussi comment vous adapter à différents publics, du débutant au confirmé, et comment donner vos cours selon la situation (en présentiel ou à distance, avec un seul élève ou en groupe…).

Choisir son statut

Concernant le statut du formateur freelance, plusieurs choix sont possible. De nombreux indépendants optent pour la facilité en se créant un statut de micro-entrepreneur. C’est idéal pour se lancer car les démarches sont simplifiées et il est possible de cumuler plusieurs activités (votre domaine d’expertise + l’activité de formateur par exemple). Toutefois, votre chiffre d’affaires sera plafonné et vous ne pourrez prétendre à aucune déduction des charges. 

Vous pouvez aussi créer une EURL (entreprise universelle à responsabilité limitée), qui vous permet de faire appel à des prestataires externes et protège votre patrimoine personnel. Une SASU (société par actions simplifiées unipersonnelle) est une autre solution, indiquée pour un développement illimité de votre entreprise et l’imposition directe des bénéfices à votre nom pendant cinq ans.

A vous de vous lancer !

Tags : , , , , ,

Classés dans :

Laisser un commentaire